Jump to content
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble

Bonjour à la communauté.
Les dernières version de la chatbox (qui corrigent des failles de sécurité importante) ne fonctionne pas très bien avec le thème actuel. Lors de la grosse maj (encore une autre...) du forum prévu dans quelques semaines, tout reviendra à la normale.

iCore

Échecs des étudiants à l’université

Recommended Posts

Il y a 6 heures, dicentim a dit :

@iCore Oui je suis d'accord face à cette situation on passe rapidement de l'incompréhension à l'exaspération puis à la colère.

 

Là à Saint-Louis c'est pas la même chanson... 

 

 

T'as demandé cette mutation ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressante démonstration Dicentim, c'est du vécu. J'irai peut-être plus loin que toi - mais c'est toi l'enseignant, pas moi - en construisant cette démonstration pour impliquer davantage les élèves et afficher des chiffres indiscutables (je ne dis pas que les tiens ne le sont pas). Soit un élève A qui ne veut rien faire au collège, n'apprend rien et se retrouve très vite à 16 ans à la case chômage sans indemnités jusqu'à 26 ans (seuil du RSA si je ne m'abuse ?). A ce moment tu leur poses des questions sur ce qu'ils aiment, ce qu'ils rêveraient d'avoir en laissant ostensiblement un blanc (silence) pour qu'ils réagissent. C'est quoi la mode en ce moment, tu aimes les Nike (Adidas, etc.) ? Un scooter, une moto, quelle cylindrée ? Une voiture plus tard ? C'est quoi ta marque préférée, une BMW ? Ils ne devraient pas tarder à se lâcher dans leurs envies de paraitre, c'est important pour la suite. Tu leur demandes combien ça coûte et tu l'écris au tableau, à chaque article. En face tu écris leur revenu, à peu près égal à zéro. Alors, vous allez faire comment les gars ? Il y aurait une solution, c'est de les voler. Oui mais ça vous mènerait tout droit en prison, l'île est trop petite pour échapper à la police. Qu'est-ce qu'on apprend en prison ? A faire de plus grosses bêtises, à retourner en prison. Vous savez ce que c'est que d'être enfermé 24 heures sur 24 ? Tout le temps, peut-être toute votre vie parce que si vous commencez dans cette spirale infernale rien ne vous arrêtera sauf la mort ? Peut-être aussi que vous tomberez dans la drogue et que vous finirez comme ce jeune qui a pris du tabac chimique. Pourquoi il a pris ça ? Parce qu'avec certaines drogues on ne sait plus du tout ce que l'on fait et on prend n'importe quoi.

Après ça la parallèle avec le gars sérieux.

Bon d'accord c'est un peu raide j'en conviens. Il ne faudrait pas non plus que tu risques quoique ce soit vis à vis de l'EN. Mais à ta place je n'hésiterai pas une seconde.

 

En ce qui concerne ton passage sur les communautés zoreils / créoles, il semble que tu aies oublié ce passage dans ma première réponse qui fait toute la différence : " (ce qui ne veut pas dire qu'ils réussiront tous loin de là) ". De mon point de vue il faut au contraire qu'il y ait la plus grande mixité possible entre les communautés dans l'éducation des enfants et c'est bien souvent le cas dans les écoles de la République, parce que cette mixité est riche en elle-même d'enseignement. Pour autant et très honnêtement, toi qui est dans le métier, si on avait le droit d'avoir le pourcentage d'élèves d'origine zoreil dans le lycée Levavasseur on arriverait à quel chiffre ? Je ne fais pas débat, je veux juste faire un constat. Et encore une fois, comme je le disais plus haut, c'est aussi une affaire de moyens.

 

@Jojo : avec tous les efforts possibles je ne pipe pas un mot à ce que tu racontes.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

İ@glaglaman J'ai demandé cette mutation : oui et non.

Je suis titulaire sur zone de remplacement depuis mon arrivée à la Réunion en 2008, c'est-à-dire que j'ai le même statut qu'un autre certifié mais pas de poste fixe donc je change régulièrement d'établissement. 

Au départ c'était stratégique pour éviter de me retrouver dans une région autre que celle de ma compagne. Pas envie de me taper la route Saint-Benoît / Saint-Leu chaque jour. 

Bon après ça m'a pas empêché d'exercer à Cilaos aussi... :)

Là je commence à avoir beaucoup d'ancienneté et donc de points et logiquement je suis de plus en plus exigeant quant à ma future (et j'espère dernière) affectation. 

J'ai du exercer dans près de 35 établissements depuis le concours et là j'avoue cette année je rencontre des difficultés jamais connues jusque là. 

Bref le sujet n'est pas ma vie loin de là mais de trouver une solution pour aider ses jeunes à s'en tirer et à devenir d'honnêtes citoyens. 

@iCore merci, je suis d'accord avec toi pour dire que multiplier les disciplines, les langues vivantes c'est un non sens pour un certain public. 

Lorsque j'ai dérivé avec les élèves en parlant de RSA etc... Et bien je peux m'attirer des ennuis (si un parent se sent visé) et même vis à vis de mon inspection. 

Mais je suis d'accord avec toi faudrait limite leur dispenser une heure par semaine d'éducation morale et de bon sens. 

Malheureusement je n'ai pas le temps pour ça et surtout sans l'appui des parents ça ne sert à rien du tout. 

Le discours "à tenir" selon l'éducation nationale c'est le collège unique, l' égalité des chances, l'hétérogénéité des classes et surtout le terme à la mode : la bienveillance ! Bullshit !! 

Désolé si j'avais mal compris ton parallèle zoreil/créole, je pense qu'on est d'accord pour dire que même si le milieu est important (notamment pour faire de très hautes etudes avec des écoles hyper chères) le plus important reste les valeurs morales transmises par les parents. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, iCore a dit :

 

@Jojo : avec tous les efforts possibles je ne pipe pas un mot à ce que tu racontes.

sur Papaoutai?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, dicentim a dit :

 

J'ai du exercer dans près de 35 établissements depuis le concours et là j'avoue cette année je rencontre des difficultés jamais connues jusque là. 

Bref le sujet n'est pas ma vie loin de là mais de trouver une solution pour aider ses jeunes à s'en tirer et à devenir d'honnêtes citoyens. 

 

 

Oui comme tu dis, les situations décrites font peur pour le futur de ces jeunes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@dicentim la situation est donc désespérée si vous, enseignants, ne pouvez même pas faire usage de votre position pour leur inculquer quelques valeurs morales. La "bienveillance", oui bien sûr. L'EN veut construire un bâtiment sur des fondations pourries voire inexistantes, même un gamin de cinq ans comprendrait que ça ne peut pas tenir, que c'est juste cosmétique.

Demain cette génération sera comme la précédente, vouée à l'échec, sauf les quelques-uns qui auront eu la chance d'avoir des parents attentionnés, cultivés et pourvu des moyens nécessaires. Ce qui signifie aussi ne pas faire trop d'enfants, peut-être même le moins possible. Un ou deux, pas plus, et leur donner tous les moyens pour réussir.

Faudrait peut-être qu'ils comprennent ces mômes qui ne veulent pas étudier qu'on peut aussi s'en foutre et les laisser dans leur merde. Demain ils seront dans la rue à crier qu'on les a abandonné, qu'on ne les a pas aidé, que c'est la faute à la société (vous voulez parier ?). Et nous, nous les regarderons d'un air goguenard en disant "on vous l'avait bien dit de vous bouger les fesses", si vous aviez bossé à l'époque aujourd'hui vous seriez installé avec femme et enfants, un bon travail et de de bons revenus. Mais vous avez préféré Pôle Emploi et la CAF, alors maintenant démerdez vous. Bien sûr ils auront oublié tous ces bons conseils d'hier et ils redoubleront de cris dans la rue sur la colonisation ou l'esclavage et toutes ces foutaises mises en avant quand on est au bout d'argument valable. Et les âmes bien pensantes diront la bouche en cœur que ce sont les enfants de la creuse d'aujourd'hui.

La question que je me pose c'est : est-ce que les enseignants oseront témoigner ? Parce que honnêtement ils pourraient parfaitement s'en moquer. A la retraite avec une bonne pension, en assez bonne forme physique et avec des projets d'avenir, mais oui, que faudrait-il attendre de gens à qui on interdit aujourd'hui d'alerter les enfants sur leur devenir, d'essayer de leur faire changer d'attitude pour leur bien ? A leur place il est tout à fait possible que mon désintérêt vis à vis de ces petits cons devenus grands soit total.

Ces intéressantes discussions sur l'instruction des enfants auront mis en exergue un point que nous connaissons plus ou moins tous mais qui restait un peu évanescent : le rôle de l'enseignant est central et déterminant pour l'avenir des enfants mais il est contraint dans l’exercice de son métier par des règlements et une hiérarchie totalement inadaptés à la bonne éducation des enfants.

Ce qui explique aussi pourquoi nous nous interrogeons sur le fait que les enseignants sont toujours en train de se plaindre. Ils ne peuvent pas dire que leur hiérarchie est débile, que leur inspecteur d'académie est un idiot nécessaire qui ne connait rien aux enfants et que la forme contrainte d'exercice de leur métier relève plus du fantasme politique que de la bonne éducation des masses. La plus grande étrangeté de cette affaire, c'est qu'à partir d'un affichage centralisateur "le collège pour tous" on arrive dans les faits à un collège élitiste dont seuls les enfants de parents attentionnés normaux* ont de bonnes chances de s'en sortir.

 

 

* sur les conseils de dicentim :)

Edited by iCore

Share this post


Link to post
Share on other sites

@iCore

Tu as malheureusement bien résumé la situation. 

J'ajouterais qu'inculquer des valeurs morales ne fait pas du tout partie de nos fonctions. 

On appelle toujours "éducation nationale" ce qui devrait désormais s'appeler "enseignement national", on peut le regretter ou pas mais c'est ainsi. 

Et comme tu le signales pas mal d'enseignants estiment que ce n'est pas leur rôle d'éduquer les gamins. Et comment pourrait-on les blâmer puisque ça ne fait pas partie de leurs missions ? 

Une fois cette année, exaspéré, je me suis surpris à dire à un gamin "Tu sais moi je ne me casse pas la tête avec toi, je t'exclue de cours, je fais cours pour les 3 ou 4 que ça intéresse, je rentre chez moi, je retrouve ma femme, ma fille, mon chien... Et j'ai le salaire qui tombe tous les mois !" 

Propos choquants oui mais faut voir à quoi l'on fait face parfois et nous sommes tous humains avec notre degré de tolérance. 

J'ai même entendu une collègue qui disait à ses élèves "Moi j'ai été formée et je n'enseigne qu'à des élèves " apprivoisés" ". 

Sur la forme c'est certes discutable :) mais sur le fond a-t-elle tort ? 

Alors forcément les parents qui se "débarrassent" de leurs marmailles en les envoyant à l'école en imaginant que c'est aux enseignants de les éduquer... C'est un peu facile non ? 

Exemple datant d'il y a quelques semaines : un élève de 4ème coupable d'attouchements sexuels (et récidiviste !) est exclu 3 jours (seulement !?!) et sa mère très en colère téléphone à la vie scolaire en les menaçant de porter plainte contre l'établissement car on excluait son fils trop souvent.. 

Pincez moi je rêve !!! :)

Bon après cette année scolaire pour moi est assez "exceptionnelle" je suis dans l'établissement qui est lanterne rouge de l'académie au niveau des résultats du Brevet des collège. 

Dieu merci ce n'est pas aussi catastrophique partout ailleurs, mais il faut arrêter avec cette connerie de collège unique de Paris XXeme au Gol ! 

Enfin pour les pauvres "oubliés de la société", les persécutés du colonialisme, le concours d'enseignant comme tous les autres est ouvert à tous. Mais comme l'a justement souligné Tiboug' maintenant ils veulent tout sans bosser. 

Et c'est tellement plus facile de "taper" sur ces nantis de profs. Pourquoi ne crient-ils pas sur les vendeurs qui revendent 10x plus cher les pièces pour tuner leur 206 Mazout ? 

Comme quoi le cliché est facile dans les 2 sens... 

Sans oublier qui paie leur RSA ?... 

Dans moins de 20 ans normalement je serai à la retraite, je pourrai compter sur une pension mirobolante d'environ 1600€, il est possible que je doive retourner en métropole si ma fille poursuit de longues et onéreuses études. 

Désolé mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec ta dernière phrase :

"On arrive dans les faits à un collège élitiste dont seuls les enfants de parents attentionnés ont de bonnes chances de s'en sortir." 

J'ai envie de remplacer "attentionnés" par "normaux" ou simplement "qui assument leur rôle de parent". 

Je ne trouve pas élitiste d'attendre rien que ça des parents. 

Après pour les très hautes études là en effet ça devient élitiste. Mais franchement si tu voyais ce qu'on leur demande au collège... C'est vraiment pas sorcier ! 

Désolé pour le long pavé, je ne prétends aucunement détenir la vérité c'est juste que c'est un sujet qui me tient à cœur, et pour cause... J'aurais tant d'anecdotes à vous raconter et vous auriez peine à y croire :)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pareil dans tous les secteurs de la société, éducation, santé, justice, etc .

Savez vous que dans certains hôpitaux les gens sont furieux car il n'y a plus de verre , couvert, couverture ... Les gens hospitalisés repartent avec (volent).

Share this post


Link to post
Share on other sites

@dicentim que penses-tu des syndicats d'enseignants?

Personnellement je trouve que l'approche http://soseducation.org/#axzz5nznpWMMl est mieux que certains syndicats.

Dans la semaine un reportage sur la cgt qui a perdu l'année dernière la place de numéo 1 au profit de la cfdt au niveau national en dit long sur ceux censés être représentants...

Share this post


Link to post
Share on other sites

@dicentim : je t'assure qu'il n'y avait aucune ironie dans mon propos, si jamais tu pensais le contraire. J'ai juste essayé de me mettre à la place d'un enseignant pour ressentir ce qu'il pouvait penser de cette monstruosité qu'est l'éducation nationale. Il me semble d'ailleurs avoir noté "instruction" quelque part comme on la nommait dans un temps lointain.

Je n'ai enseigné qu'à des gens qui étaient eux-mêmes enseignants et pour des matières très spécialisées comme la sémiologie de l'image ou le droit d'auteur. Je n'ai donc jamais touché du doigt ce que tu évoques et d'ailleurs je ne l'aurais pas supporté.

La phrase que tu cites ne doit pas être sortie de son contexte sinon elle devient incompréhensible. Je disais " La plus grande étrangeté de cette affaire, c'est qu'à partir d'un affichage centralisateur "le collège pour tous" on arrive dans les faits à un collège élitiste dont seuls les enfants de parents normaux ont de bonnes chances de s'en sortir. ". C'était pour montrer du doigt ce fameux collège unique qui n'est qu'une ânerie pensée par des gens qui n'ont pas l'air de savoir ce que sont des élèves et des parents dans la vraie vie. Et la conséquence de cette ânerie fabrique de facto un "collège élitiste". Pas à cause des parents qui font ce qu'ils peuvent pour leurs enfants, ce n'est que la résultante d'une pensée elle aussi unique qui laisse accroire que nous sommes tous semblables et nos enfants aussi. Je t'accorde en revanche que j'ai cherché un autre mot à "attentionnés" sans le trouver, mais tu vois bien ce que je voulais dire (je prends "normaux" !). Ce sont bien des parents qui font tout pour que leurs enfants réussissent et se donnent les moyens pour y arriver. Ce qui ne signifie pas qu'ils sont tous issus des classes très favorisées, mais que à l'évidence, statistiquement, ils sont vraisemblablement plus nombreux que ceux issus des classes dites populaires. Des gens comme nous qui ne roulent pas sur l'or mais n'ont pas non plus de gros problèmes pour boucler leurs fins de mois, la classe moyenne à moyenne supérieure. Des gens qui ont des enfants qui disent bonjour, au revoir, merci, des gens qui leur parlent, qui s'intéressent à leurs études, qui les font réviser et surtout, surtout, leur apprennent en permanence tout un tas de choses nouvelles et les emmènent voir de belles œuvres naturelles ou artistiques. En cela, d'une certaine façon, l’Éducation Nationale a fait de ce collège un collège élitiste, par la bêtise de croire que nous sommes tous les mêmes. Ces gamins réfractaires ont à mon sens besoin d'une éducation spécialisée qui reprenne les bases de ce qu’auraient du leur inculquer leurs parents, avant même d'essayer de faire quoique ce soit d'autres. Je vais en faire bondir quelques-uns peut-être, mais selon moi ce sont encore des petits sauvages sans éducation, il faut donc partir de loin.

 

Les syndicats tu dis EI974 ? Bien sûr ils sont nécessaires au progrès social, mais concernant ceux de l'E.N. je les ai rarement entendu remettre en cause les bases de cet enseignement qui a mené des centaines de milliers de jeunes sur le bord de la route de la connaissance, incapables de lire, d'écrire ou de formuler un concept simple. Je veux dire ce qui devrait ressortir d'une véritable révolte des enseignants vis à vis par exemple de cette méthode de lecture totalement idiote et heureusement abandonnée aujourd'hui si je ne dis pas de bêtise. On n'est pas enseignant par hasard, c'est une vocation. Ou ça devrait.

 

Heureusement il y a semble-t-il une lueur d'espoir avec ce ministre de l'éducation qui lui sait de quoi il parle et agit en conséquence. Je me fous bien du bord politique quand il s'agit de l'avenir des enfants, mais j'ai le sentiment que lui fait quelque chose qui va dans le bons sens.

Quand j'étais môme un maitre, un prof, ça se respectait. Il ne serait venu à l'idée d'aucun d'entre nous de leur manquer de respect, d'oser un mot plus haut que l'autre et encore moins d'aller se plaindre aux parents le soir en rentrant à la maison (c'était pire). Alors oui il y avait des dérives, une maitresse de CM1 m'a demandé de joindre les doigts de la main droite et a violemment frappé dessus à plusieurs reprises avec une règle en fer jusqu'à ce que je ne puisse plus écrire. J'avais raté la règle des participes passés à causes d'une opération des amygdales, ce dont elle se foutait. Mais entre cet extrême qui n'était sûrement pas isolé et le laisser aller total d'aujourd'hui, peut-être qu'un moyen terne pouvait être trouvé.

 

Edited by iCore

Share this post


Link to post
Share on other sites

Professeur c'est le plus beau métier du monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@El974 J'étais jusqu'à quelques semaines syndiqué au SNALC, principalement pour un suivi de mon affectation. Résultat : en juin dernier c'est bien simple ils ne m'ont même pas prévenu du résultat, ce sont 2 autres syndicats qui m'ont prévenu. 

Donc autant te dire qu'ils ne sont pas prêts de me revoir. 

D'ailleurs ce même syndicat s'est retiré de l'intersyndicale : même les syndicats ne s'entendent pas entre eux. 

Chaque journée de grève c'est une journée de salaire perdue, et ça ne sert à rien ! Au contraire ça arrange l'état qui fait des économies.

Le seul truc qui fonctionne pour se faire entendre c'est foutre le bordel, bloquer les routes gilets jaunes style. 

Et encore vu le degré d'écoute du gouvernement... 

Sinon concernant ton lien soseducation toutes leurs revendications semblent légitimes mais de là à les appliquer c'est moins facile. 

@iCore aucun soucis je n'avais pas vu d'ironie dans tes propos. On est sur la même longueur d'onde concernant le laisser-aller actuel. C'était juste le mot attentionné lol alors qu'on est d'accord pour dire que c'est un comportement normal que chacun devrait avoir. 

 

Le plus beau métier du monde certes mais qui l'est un peu moins qu'avant quand même. 

Étudier Bac +4 pour commencer à 1200€/mois, la moitié qui part en loyer car t'es muté en banlieue parisienne quelques années. Je comprends pourquoi il y a de moins en moins de personnes avec la vocation, à fortiori quand t'es réunionnais. 

Allez pour la route quelques petites anecdotes en vrac :

- un collègue qui m'a raconté ça lors d'une formation : Dans un collège de Saint-Louis il y a quelques semaines : une fille est traduite en conseil de discipline, pendant ce même conseil elle se débrouille pour filmer sous la jupe de la prof assise en face d'elle (prof qui faisait partie du jury de conseil de discipline) et bien sûr elle diffuse la vidéo sur Instagram en se vantant. C'est ahurissant quand même d'avoir le culot de faire ça en plein conseil de discipline ! 

Une plainte a été déposée par la prof mais vous connaissez la suite : rappel à la loi, parents non solvables... 

- À Saint-Leu il y a quelques années une gamine de 6ème, oui 6ème (11 ans !) est tombée enceinte. Le gars, un mec de 25 ans qui souffre d'un retard mental et fait partie d'un institut spécialisé.  Les parents n'ont pas fait avorter la gamine qui a gardé le bébé, ils n'ont pas déposé plainte non plus. 

- L'an passé, je suis en classe : 3 gendarmes débarquent avec le principal / principal adjoint dans ma salle alors que je suis en cours. On fait sortir les gamins de la classe en leur sortant un prétexte bidon genre "vérification de la sécurité des ordinateurs face aux attaques pirates extérieures".

Les gendarmes prennent pleins de photos de ma salle. Je leur demande de quoi il s'agit on me répond "secret d'enquête". Ils réquisitionnent le poste informatique que j'utilise et se barrent avec pour expertise. 

Hahaha même si t'as rien à te reprocher ça fait bizarre, me suis demandé si j'avais pas consulté un site de Warez... :)

En fait 2 gamines de 6ème ont accusé le collègue avec qui je partage la salle de regarder des sites pornos la main dans le pantalon pendant le cours. Les parents sont direct allé porter plainte. Le collègue a été auditionné, on a débarqué chez lui pour saisir tout son matos informatique. 

Et tout ça n'était que pure affabulation mais je vous raconte pas l'état psychologique du collègue après ! 

Quand il a voulu "contre-attaquer" les forces de l'ordre l'ont dissuadé de le faire. En fait il n'a jamais connu l'identité des 2 mythomanes. 

 

 

 

 

 

Edited by dicentim
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour @dicentim merci. Pour ce qui est de soséducation je me dis qu'il faut commencer par quelque part, sinon le système ne changera jamais...

Merci pour ton avis sur les syndicats.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement se sont des choses qui arrivent souvent et on a pratiquement aucun moyen de se défendre vu qu'on est en face de mineurs.

Mais rassures toi même avec les adultes je dois parfois garder mon sang froid pour pas en étrangler certains lol . T'en as qui arrivent zamalés ou alcoolisés et tu leurs demandes de partir , ils refusent et ils ramènent leurs copains pour te tabasser lol . c'est arrivé une fois dans un quartier pas facile et le gars a fini par se battre avec ses copains et moi j'ai continué ma formation . :lol:

Edited by boromkeurgui
  • Like 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Houla oui effectivement, t'es là pour les aider et ils ne le comprennent même pas. Ce sont des formations financées par le pôle emploi ? Dire qu'il y a des gens qui sont désespérés car les formations coûtent très cher et qu'elles ne sont pas financées. 

Et là on en offrent à des parasites qui n'ont aucune gratitude en retour ! Pfffff

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, dicentim a dit :

Houla oui effectivement, t'es là pour les aider et ils ne le comprennent même pas. Ce sont des formations financées par le pôle emploi ? Dire qu'il y a des gens qui sont désespérés car les formations coûtent très cher et qu'elles ne sont pas financées. 

Et là on en offrent à des parasites qui n'ont aucune gratitude en retour ! Pfffff

Alors c'est un financement surtout de l'union européenne à hauteur de 80 % pour des salariés sans trop de qualifications . Le but est que par la suite ils puissent intégrer une formation diplomate avant la fin de leur contrat de travail, formation prise en charge aussi par les partenaires financiers . En gros ça leur évite de payer des formations qui leur coûteraient dans les 5000 euros grâce à leur contrat de travail qui dure environ 8 à 12 mois . C'est tout bénéf pour eux mais pour qu'ils comprennent ça faut se lever tôt . 

Edited by boromkeurgui

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors là c'est le bouquet, en plus les mômes peuvent accuser n'importe quel prof de n'importe quoi et les flics suivent le doigt sur la couture du pantalon ?! Punaise mais c'est un coup à mettre la vie d'un prof en l'air ça, rien que de l'accuser ça peut le détruire psychologiquement pour dix ans. Ils ont conscience de ça dans la hiérarchie et dans la police ? Surtout quand on connait le nombre de cas avérés qui se sont soldés par une simple mutation du prof pédophile par le passé. Alors comme ça, puisque l'E.N. a accumulé les conneries pendant des années c'est à vous de payer maintenant ?

Une gamine de onze ans enceinte ?? Mais c'est quoi ce délire !? C'était un viol ou quoi ? Et dans ce cas le parquet a le devoir de diligenter des poursuites même sans plainte. Une gamine de onze ans n'a pas d'envie sexuelle quand même ou c'est moi qui suis à côté de la plaque (j'en ai pourtant élevé une) ? C'est incroyable cette histoire.

Bon bah les gars, la prochaine fois que vous verrez le prof principal pour votre gamin, tapez lui sur l'épaule en lui disant "courage"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hahaha @iCore, non quand même pas y'a plein de métiers bien plus pénibles que ça mais c'est pas la planque que certains imaginent c'est sûr...

En plus le collègue très discret, pas le genre "peau de vache" à tyranniser les élèves, le mec tranquille quoi... 

Je ne sais pas s'il y a eu poursuite d'enquête mais les gamines de 11 ans avaient même donné des détails troublants genre "sur l'ordinateur du prof il y avait écrit  " Live cam"". 

Une petite fille de 11 ans ne peut pas inventer ça sans l'avoir vu. 

Je suis sûr il se passe des trucs louches dans l'entourage familial et que c'est dur à 11 ans de dénoncer ce genre de choses, surtout quelqu'un de très proche... Donc on fait un transfert, on accuse un autre adulte... Désolé pour la psychologie de comptoir mais je ne me l'explique pas autrement. 

Concernant la fille de 11 ans tombée enceinte je ne voulais pas le croire non plus au départ. J'ai même vu qui était la gamine et j'étais encore plus choqué, des fois il faut reconnaître que certaines jeunes filles ont tôt une silhouette de jeune femme. Mais elle pas du tout ! Assez grande, rondelette, une vraie allure d'enfant. Bref, le sordide est souvent si proche de nous. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Honnêtement dicentim, être prof et regarder du porno sur son ordi en plein cours faut être cinglé tu ne crois pas ? Je ne parle pas de ce gars là qui visiblement n'a rien à se reprocher mais ça doit bien arriver si les mômes en parlent, non ?

C'est vrai que parfois ici les jeunes filles sont assez vite matures. Je suis intervenu une fois en collège, c'était une journée de présentation des métiers. Je ne sais pas trop quel âge avaient les mômes, il me semble que c'était une classe de 5ème ou 4ème je ne sais plus, mais en tout cas celle qui était devant avait deux seins en forme de missile qui étaient découverts plus qu'il ne le faudrait à cet âge. Pour tout dire la moitié était dehors... En plus très jolie. A un moment donné je me suis dit que les profs devaient chaque jour se faire des exercices de concentration, ou du yoga ou je sais pas quoi mais franchement avec des engins pareils faut tenir la distance ! :lol:

J'ai entendu dire par des potes profs que les ados, après un traumatisme à caractère sexuel, étaient capable d'inventer n'importe quoi en accusant un adulte qui n'est pour rien dans son problème, un genre de transfert comme tu dis. Le symptôme à surveiller en classe étant la crise d'hystérie collective puisque ce problème frappe souvent plusieurs ados qui se montent le bourrichon entre elles (ce qu'on peut comprendre dans certains cas).

Bref, être prof c'est pas de tout repos...

Edited by iCore
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

À voir où à revoir sur OCS City « Entre les murs », chronique de profs dans un collège du 19ème arrondissement de Paris et ce qu’ils peuvent endurer au quotidien. Honnêtement moi je ne pourrai pas.

dicentim on pourrait avoir ton avis là dessus ? Est-ce aussi dur ici ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut ! J'ai entendu parler d' "entre les murs" mais pas encore vu. 

Faut vraiment se méfier de ce genre de film/reportage car les élèves sont bien entendu au courant qu'ils sont filmés et font encore plus "les intéressants". 

D'ailleurs je cherchais un reportage tourné il y a un peu moins de 20 ans dans le 93 (j'étais dans le collège juste à côté). 

Je crois qu'il s'agit de ça :

Et en cherchant je tombe sur ça :

https://www.franceculture.fr/politique/le-quartier-de-la-courtille-a-saint-denis-symbole-de-labandon-du-93-par-letat

J'y ai enseigné il y a tout juste 20 ans. 

C'était pas de tout repos c'est sûr mais pas de morts, d'agression de prof qui finit défiguré. Je pense que ça s'est dégradé partout en fait, dans tous les collèges de France, c'est la société qui est décadente. 

Donc forcément le collège suit logiquement...

Ici ce qui me choque le plus par rapport à la Seine Saint-Denis de l'époque c'est le manque d'ambition des gamins, ils gâchent purement et simplement leur avenir en ne foutant rien. 

Et les parents ne réagissent même pas. Le gamin il a son téléphone, ses baskets de marque, il joue à Fortnite. Le reste ? Il s'en balec' totalement ! 

Bien sûr c'est pas une majorité mais c'est une proportion non négligeable des collégiens réunionnais. Et là où je suis cette année on n'est pas loin de la majorité. 

Après te dire si c'est plus dur ici ou ailleurs je ne saurais répondre. En fait tout dépend beaucoup du prof, si t'es trop tolérant les gamins te le font payer très très cher ! 

Il ne fait parfois pas bon non plus être une femme parfois car certains ont des idées très arrêtées sur le rôle de ces dames, bref je ne vais pas m'étendre sur le sujet mais ici à la Réunion il y a des courants de pensée véhiculés particulièrement nauséabonds. 

Je pense être de nature bienveillante (lol 😂) mais là lundi, de retour de vacances j'ai eu une classe absolument infecte, classe qui a été emmenée à Rodrigue par le collège pendant les vacances ! Les ingrats... 

Ça a été la goutte d'eau... Depuis je ramasse tous les carnets en début d'heure, je renvoie les parasites, je mets des mots à tour de bras. Bien sûr tout cela au détriment de l'enseignement vu le temps perdu. Je veux passer une fin d'année tranquille, ça semble fonctionner pourvu que ça dure. 

Edit : j'ai regardé une heure d'entre les murs et c'est rigolo mais on voit bien que c'est une fiction et pas un documentaire. 

Ça passe de moments de calme et de travail à des tensions soudaines presque inexplicables.

Si je compare avec le collège où je suis cette année, désolé c'est bien pire ici :

Quasiment impossible de les faire se mettre tous au travail, encore moins dans le calme. Beaucoup moins de pertinence dans les propos, la maîtrise du français j'en parle même pas. 

 

Désolé depuis mon mobile j'arrive pas à effacer la vidéo ci-dessous postée en double :

 

Edited by dicentim
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, j'ai oublié cet topic mais j'ai pas eu ma réponse d'icore sur les communautés et que le kafre qui reste "à terre".

Ce qui est bizarre et choquant c'est que ça gêne personne, qu'on n'en parle pas, sauf d'entendre dire inlassablement que le métro a piqué la place d'un réunionnais ou le pcr à l’époque avec son: donne creole travail.

Mais en regardant dans le monde c'est pas qu'à la Réunion que mon conseiller banquier n'est pas un créole ou mon médecin généraliste ou le gérant de station service ou un chef d'une GE ou mon boulanger...

Que ce soit aux Antilles, à Maurice, à Mada, aux States, au brésil, en Guyane, en Angleterre, en Afrique..., malgré le contexte différente, il ya des communautés, les irlandais, japonais, pakistanais, juifs, chinois, indiens, italiens, qui s'en sortent mieux que d'autres en partant de rien.

Dans le documentaire 13eme, ils yavaient des stats.

Avec plus de 2, 2 millions de prisonniers, les Etats-Unis ont le taux d’incarcération le plus haut du monde, (pour un coût de 80 milliards de dollars par an). II y a plus de noirs américains aujourd’hui sous la supervision de la justice que la population entière d’esclaves en 1850. Les hommes noirs représentent environ 6.5% de la population mais constituent plus de 40% des détenus. Un jeune noir sur 3 risque de connaitre la prison au cours de sa vie contre 1 blanc sur 17.

Edited by Jojo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce retour précieux pour nous dicentim (je précise que j'avais mis "@dicentim" au début de ce commentaire mais qu'ensuite je ne pouvais plus écrire autre chose derrière...)

Je ne me souvenais plus qu'il avait eu la palme d'or à Cannes en 2008 ce film !

De fait je l'avais vu mais peut-être pas en entier et quand j'ai revu des passages l'autre jour je me suis aussi posé la question : doc ou fiction ? C'est montré comme un doc mais ça semble bien fictionné et assez bien fait en ce sens. Maintenant pour le fond je te laisse seul juge, personnellement je pense que j'aurais eu du mal à tenir.

Donc ça fait 11 ans que ce film est sorti et tu nous dis qu'ici c'est pire encore. La question serait de savoir si ça a empiré également dans les banlieues dont il est question ou s'il faut nous poser des questions encore plus problématiques pour l'avenir de nos enfants à La Réunion que ce qu'on en disait au début de ce topic. Parce que ta réflexion fait froid dans le dos dicentim ! Pire ? Punaise ! Gâcher ainsi son avenir c'est nihiliste au possible, c'est mettre une croix sur le futur, ne plus croire en rien, c'est un espoir de vie meilleure qui n'existe plus. C'est terrifiant !

Mais le pire du pire si on peut dire ce sont des parents absents, qui ne réagissent même plus à ce suicide intellectuel collectif. C'est sans doute ce que je comprends le moins. Comment peut-on abandonner son enfant de la sorte bon sang ?! Parce que tout tombe du ciel sans même qu'on ait besoin de se baisser pour ramasser l'argent ? C'est phrase est d'une incroyable dureté j'en conviens, mais je ne peux éviter le parallèle avec ta remarque quand tu dis devoir durcir ton attitude - et que ça marche ! - quand ces chers élèves reviennent d'un séjour de vacances à Rodrigues. A Rodrigues, par le collège ? Et ces cons n'ont pas la moindre once de gratitude ? Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent, désolé de devoir le dire.

D'ailleurs c'est peut-être de ça qu'ils ont besoin, d'autorité, de cadre, de devoirs - dans le sens citoyen -, qu'on leur inculque un minimum de respect et d'abord vis à vis d'eux-mêmes.

Tout ceci m'amène à une réflexion à mon tour : ce ne serait pas les parents qu'il conviendrait de rééduquer ? Je ne parle pas de tout le monde bien sûr, mais qu'au moins on sauve quelques-uns de ces marmailles à la dérive.

 

Jojo, bien sûr que tu n'as pas eu la réponse à la question... que tu n'as pas posé. Du moins tu as posé le problème en creux si j'ai bonne mémoire, intelligemment d'ailleurs. J'attendais donc que tu poursuives.

Que faudrait-il en dire ? Et surtout suis-je le mieux placé pour en parler ? A mon petit niveau je pourrai dire que je connais nombre de cafres qui ont réussi dans les affaires ou l'administration et qu'ils n'en font pas un cheval de bataille contre telle ou telle communauté. Parce que c'est plus facile pour eux ? Pas nécessairement, la plupart ont trimé pour gagner leur place honorable dans la société. C'est encore une fois une question de travail, d’opiniâtreté, mais aussi c'est vrai d'un peu de chance. C'est Paul Meurisse je crois qui disait que la chance il en faut mais qu'il aussi savoir la provoquer, or si on reste le cul assis par terre elle ne risque pas de venir toquer à notre porte. Et c'est valable pour tout le monde.

J'en connais autre d'autres, notamment des femmes, qui rejettent définitivement la faute sur le zoreil qui débarque pour leur piquer leur travail et ce, quelles que soient leurs propres responsabilités dans leur situation professionnelle, familiale et même - peut-être surtout ! - amoureuse. Des femmes qui voudraient être mais ne sont pas, qui font semblant pour épater la galerie - 'tention voisins y veillent à nou ! -, qui se gavent d'histoires même pas drôles sur ce qu'elles seraient s'il n'y avait pas ci ou ça alors qu'en fait elles se sont pourri la vie tout seule par leur attitude envers les autres. Vous savez ces "autres" qui nagent dans le bonheur disait le chanteur William Sheller dans sa belle chanson "Un homme heureux". Ce n'est pas en jalousant l'autre qu'on est heureux dans sa vie, c'est en s'acceptant tel qu'on est, avec ses qualités et ses défauts. En tous cas pas en braillant plus fort que l'autre, bêtement, parce qu'alors on se retrouve au rebut. Mais ça aussi, c'est valable pour tout le monde. Cafre ou pas cafre on n'envie pas, on fait ce qu'il faut pour y arriver. Et c'est dur, ça oui.

On pourrait évoquer l'Histoire si on était plus calé sur le sujet, parce que l'esclavage ce n'était pas rien dans le genre ignoble vis à vis de la race humaine. Et si je dis "humaine" c'est à dessein, pour qu'on oublie pas qu'il y a eu beaucoup d'esclaves blancs depuis même plus longtemps. D'où vient le mot "esclave" ? De Slave - en anglais slave = esclave -, des peuples d'Europe centrale et orientale. En France même et dans toute l'Europe, la très grande majorité de la population vivait sous un régime de quasi esclavage qui s'appelait le servage. D'accord l'esclavage et l'exploitation des noirs africains reste une ignominie dans l'Histoire de l'humanité, une tache indélébile pour notre civilisation. Mais les descendants de tous ces esclaves et ces serfs, d'où qu'il viennent, ne passent pas leur temps à gémir sur leur sort funeste, ils se battent pour leur destin ou du moins leurs ancêtres l'ont fait à leur place pour leur rendre aujourd'hui la vie meilleure. Ce qui nous ramène au rôle de certains parents aujourd'hui pour leurs enfants, de leur réelle implication pour les aider dans ce parcours du combattant qu'est la vie autrement qu'en sirotant leur coup de sec au comptoir ou à la case. C'est peut-être dur à avaler mais au bout d'un moment il faut dire les choses comme elles sont, même si on sort quelque peu du sujet du seul cafre bien entendu mais au départ c'est bien de l'éducation des enfants dont il est question. Et les ancêtres ?

1848 abolition de l'esclavage, enfin ! Bravo, on y aura mis le temps. Dans les plantations il se passe quoi ? Les noirs sont libérés mais il faut bien de la main d’œuvre, alors on leur propose de continuer à travailler mais en étant payé (mal, conditions déplorables d'accord). Que font-ils ? Ils refusent et s'en vont. Libre à eux bien entendu, mais aujourd’hui ils y sont toujours, dans le chemin. Vers où exactement ? Du coup les maitres font venir des travailleurs de Chine et d'Inde pour faire le boulot que ne veulent plus faire les noirs, qui eux se retrouvent... même pas au chômage puisque ça n'existait pas. C'est pour ça qu'ils y sont toujours ? Je n'irai pas jusque là. Déjà pour les raisons que j'ai cité plus haut. Un ami est un cafre qui est un des hauts responsables d'une banque locale bien connue. Un autre professeur émérite d'université, un troisième haut fonctionnaire (j'arrête là sinon il va falloir que je donne des noms ou vous allez les deviner).

On est loin d'une majorité j'en conviens mais quoi, vous croyez que tous les zoreils qui débarquent ici sont des gens bien nés avec une cuillère d'argent dans la bouche ? Sûrement pas. Vous connaissez la dernière mode chez les patrons locaux quand ils veulent embaucher ? Ils demandent aux candidats d'avoir une expérience en métropole. "Pourquoi" est la question que nous devons nous poser sauf à se raconter des histoires sur les patrons qui préfèrent embaucher un zoreil qu'un créole avec ce que ça coûte de le faire venir ici lui et sa famille, c'est juste idiot économiquement parlant. Un patron ne raisonne qu'en termes économiques. Pour autant je suis résolument favorable à ce qu'on préfère un créole pour une embauche locale, parce que sa vie est ici et qu'il a besoin de travailler comme tout le monde pourrait-on dire, ce à quoi j'ajouterai plus encore parce qu'il vit dans une île. Le plus marrant c'est que ça ne gêne personne que le directeur de la route du littoral soit un zoreil, ah bah oui là faut pas déconner non plus.

Alors les noirs Jojo et leur place dans le monde : pourquoi ? L'esclavage est bien sûr une raison pour mettre les gens à terre pour longtemps, des générations même. Et ça a concerné des millions de noirs africains. On parle de quinze millions de noirs déportés en esclavage, c'est juste monstrueux ! Le racisme bien sûr, le suprémacisme blanc, cette gerbe de la société qui fait des ravages aux USA. La religion aussi, il faut le dire. Le développement économique et culturel de l'Europe qui s'est étendu au monde entier en le colonisant, faisant des sauvages heureux de la savane et de la jungle des espèces à éduquer par la bible, le coran et le bâton. Il fallait des bras et ceux de Africains étaient solides et disponibles, ramassé en grappes par les Arabes qui en ont toujours fait commerce. Et puis on a dit que l'homme descend du singe, ce qui pour les blancs de l'époque n'était pas imaginable. Les noirs, peut-être, mais nous, non. Sauf qu'il y a eu une erreur, corrigée depuis. Nous descendons d'un ancêtre commun au singe, notamment le chimpanzé avec qui nous partageons 98 à 99% du code génétique qui lui ne peut pas mentir. Et nous humains, nous sommes tous exactement pareils à 99,9%. Tous ! Il n'y a aucune différence sauf dans des détails auxquels on s'attache bêtement quand on n'a rien d'autre à dire, qu'on est ignorant de l'humanité, de notre solitude dans cet univers. Pour l'instant.

Je n'ai bien entendu pas répondu à ta question, d'abord parce qu'elle est trop complexe et que je ne suis pas sociologue. Mais je peux te dire que j'ai beaucoup d'ami cafres dont certains sont très remontés contre les zoreils en général. Pas contre tous, pas contre moi, jamais. Pourquoi ? Parce que je les considère comme mes égaux ? Ce serait d'une certaine suffisance venant de moi. Non, c'est juste que j'ai autant d'amour pour mes prochains, tous mes prochains. Et ça on ne peut pas faire semblant, enfin moi je ne pourrai pas. On doit le sentir, alors le sourire vient. Ce qui ne m’empêche pas de râler aussi, je ne suis pas un saint. D'autre part je n'évolue pas dans des milieux difficiles, donc je ne suis pas le mieux placé pour en parler. Par honnêteté, je préfère le préciser. Je sais, je suis un grand naïf qui a confiance dans l'humanité. Et je me goure, sûrement...

 

 

Ça fait long hein ? C'est de votre faute. :lol:

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

“Emancipate yourself from mental slavery. None but ourselves can free our minds.” — Bob Marley from “Redemption Song”  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je dis c'est pire je parle du collège où je suis cette année. 

Dieu merci c'est pas partout pareil. 

Dans "entre les murs" on voit bien que c'est une fiction. Si je compare avec mes élèves, quasiment aucun ne s'exprime en français comme dans le film, quasiment aucun ne saurait me citer un autrichien célèbre ou dire ce qu'est le subjonctif, et peu lisent comme la nana qui pourtant semble être en situation d'échec scolaire dans le film. 

Brevet blanc : une collègue prof de maths a corrigé une série de copies. Résultat : 22/100 de moyenne ! 

Sinon oui le voyage à Rodrigue a été organisé par le collège moyennant une participation financière de 150€ pour les élèves il me semble, et le fonds social a aidé les plus défavorisés.

Là bas ils sont allé visiter la chorale d'un orphelinat et pendant le chant (très émouvant) des enfants un de nos gamins était en train de jouer sur son téléphone. Bonjour le respect ! 

Cette même classe je l'ai accompagné une fois en randonnée. On avait à peine distribué les sachets repas en sortant du bus qu'ils balançaient déjà des briques de jus par terre. 

Rééduquer les parents ? Comment ? 

Les parents ce sont ceux que Borom se tape en formation et qu'il nous a décrits. 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


×

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.