Jump to content
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble

Bonjour à la communauté.
Les dernières version de la chatbox (qui corrigent des failles de sécurité importante) ne fonctionne pas très bien avec le thème actuel. Lors de la grosse maj (encore une autre...) du forum prévu dans quelques semaines, tout reviendra à la normale.

Jojo

Ecole - illetrisme - diplomes et beaucoup de chiffres

Recommended Posts

4861 jeunes réunionnais de plus de 16 ans ont quitté les bancs de l’école sans aucune qualification.

(Véritable fléau, ce phénomène affecte 140 000 jeunes chaque année en France.)

Souce clicanoo.

 

+ 4800 tous les ans, c'est énorme!

Ca représente un tiers de jeunes.

Source: d'apres mes calculs.

 

 

111 000 de personnes de 16 à 65 ans illettrées, ce chiffre reste stable depuis des décennies.

Source insee

 

---

 

60% de jeunes entre 15-24 sont au chômages.

55% des chômeurs entre 19-34 ans sont sans diplômes.

 

J'avais parlé ici des jeunes chômeurs et de l'impact du diplôme.

On m'avait dit que ça n'avait pas d'importance

Et pourtant ça se confirme les diplômés sont moins impactés. 10% de chômeurs.

 

---

 

Pour en revenir à l'éducation nationale.

Il y a comme un problème quand on voit ces chiffres, surtout le niveau général, je ne vois pas trop les médias ou l'académie de la Réunion en parlaient.

Mais est ce le système, les profs?

On s'extasie sur le taux de réussite du Brevet et du Bac, 86.30% et  85,60% respectivement.

On sait tous que le bac est "donné" mais pourtant les 14,4% ceux qui ont ratés ils deviennent quoi?

 

- 110000 illettrées, comment ça se fait que ça ne baisse pas.

 

- Déja on perd un tiers de jeunes à 16 ans.

Donc un gros problème d’éducation scolaire dès le primaire et qui continue au collège?

 

- Sur tous les bacheliers.

N'avoir seulement que 46% qui passent un bac général, 31%  qui sont dans la filière techno et 23% en pro, (chiffres d’après mes calculs) ça montre le niveau de nos jeunes.

 

-  Sans dénigrer encore un fois, les filières techno c'est un cran en dessous des études généraux, et celles des études professionnelles, encore un cran au niveau dessous.

Donc théoriquement plus "facile" et pourtant quand tu regardes les chiffres en bac pro c'est que 75,3% de réussites.

Et si vous analysez les mentions au bac techno et pro, vous ne trouviez pas des masses de mention tres bien, bien, ou juste assez bien.

 

- Pour ceux qui ont eux le bac général sur les 4000 bacheliers, 1000 soit 25% s'en vont en métropole.

On sait que ces 1000 sont en grande majorité les "cerveaux", les cracks.

 

- Le reste vont en Bts ou Sup et une grosse majorité à l'université de La Réunion mais la encore il ya un probleme de niveau.

L'université de la Réunion est classé 74eme sur 77, tout au fond, ...

Le taux de réussite des étudiants en fin de 1ère année de Licence y est de 19,4% selon les statistiques du Secrétariat d'Etat.

Et le pourcentage des étudiants quittant l'université de La Réunion en fin de 1ère année affiche 38,9%.

 

:mellow:

Edited by Jojo

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un très très gros débat.

Je pense qu'il y a clairement un problème dans l'éducation national. A partir de la sixième les profs négligent clairement les élèves soit disant en difficulté.

Du coup l'élève forcément il ne peut plus suivre. Le prof aussi il a sont programme donc c'est compliqué.

Il faut savoir aussi que souvent les parents s'en foutent un peut.

Si tu fait un minimum attention tu sait détecter le moment où ton gamin prend du retard.

 

Après pour moi le diplôme n'a pas d'impact réel. Si la formation est bonne.

 

J'ai arrêter l'école a 16 ans j'étais en seconde pro. Par défaut. J'ai toujours été en très bonne place. Toujours été premier de mes classes depuis le cp, j'ai sauté le CE1. J'ai fini ma sixième avec 23 de moyenne. J'ai eu mon brevet avec mention très bien.

Rien ne me destinait a un lycée professionnel.

Mais dans mon éducation. Il était impossible pour moi de suivre un cursus très long.

 

Et au final j'ai travailler un ans suite à une formation de deux ans dans le privé. J'ai bosser avec des gars bac + 4/5.

J'ai été a leurs niveau.

 

Au final je regrette rien et j'encourage mon entourage à partir dans le privé.

Sa me sert a quoi aujourd'hui de connaître deux cent ans d'histoire ? Dans mon boulot rien.

Par contre j'ai eu le même programme de math.

Edited by TiGeek974

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment un gamin peut arriver en 6eme sans savoir lire ou des grosses difficultés de lecture?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne peux pas parler pour la Réunion, mais avec des classes moins chargées, moins "mélangées" et un meilleur encadrement je pense que je serai mieux loti qu'aujourd'hui. Pour être honnête je suis devenu un bon flemmard aussi de temps à autres. De plus j'ai vu beaucoup de profs faire ce métier juste parce qu'eux-mêmes n'ont rien trouver de "mieux".

Et va me chercher le conseiller d'orientation qui a fini à son poste par défaut et non par choix.  :mdr:

 

Maternelle + Primaire = grosse tête, j'adorais l'école et apprendre, souvent beaucoup de zèle. C'est con à dire, mais je me sentais largement au dessus des autres.

Les professeurs étaient investis et "poussaient" même ceux qui avaient du mal. La belle époque.

 

Collège = bon élève jusque la troisième je dirais. Mais au fur et à mesure j'apprenais moins et je me basais sur mes acquis.

Ceux qui avaient du mal ont vraiment souffert et n'ont pas obtenu de l'aide, sauf des profs "passionnés".

Les plus mauvais (illettrisme n'est pas loin) seront rassemblés dans des classes poubelles avec un programme "spécial" et des notes rehaussées...  :^^:

 

Mes parents étaient déjà contents, je crois savoir qu'aucun d'eux n'est entré au lycée. Par exemple, ils ne savent pas manipuler les fractions.

 

Seconde générale = mode YOLO, bonne écoute passive et de bons acquis. Je n'apprenais réellement plus, presque de l'ennui, du coup je me suis intégré aux perturbateurs (petit con).

Très peu d'aide, classe bondée, élèves de n'importe quel niveau, etc. La seconde sert clairement à savoir qui ira en S et qui ira en filière Pro. Du point de vue de l'administration et non de la réussite.

Du coup orientation "administrative" en S-SVT.

 

A ce moment-là tout le monde savait lire, et écrire, même si certains faisaient encore beaucoup de fautes.

Ça fait quand même peur, étant donné que je suis "jeune" et qu'il a fallu la première S pour arriver à ce niveau "basique".

 

Première S: wouah ce fossé, on sentait que ça monte d'un cran. Je savais que j'allais avoir du mal. Je commençais à perturber la classe tout seul (fucking logique).

Les profs des matières scientifiques étaient bons et m'aidaient à garder un minimum le cap.

 

Pas de redoublement, je me dis presque "dommage". j'aurais bien voulu un coup de pied au cul, mais bon on est déjà nombreux à ce qu'il parait.

 

Terminale S: là c'était clair, je galérais et je savais que je n'aurais pas le BAC. Je me sens complètement perdu, je pige rien aux maths, etc.

Les professeurs n'ont pas vraiment le temps, les grosses têtes creusent un fossé avec les autres.

Et pourtant j'aurais mon BAC, what... vive mes acquis et le laxisme de l'examen.

 

Inutile de dire que les "têtes", les vraies, sont parties en France et même ailleurs en Europe.

Je me vois refuser ma candidature dans un domaine qui me passionne, normal vu le dossier de merde.  :grin:

 

BTS: élèves de filière PRO, élèves S ingénieur/technique, et moi. La première année est salvatrice, pas loin des 2/3 de l'effectif sera perdu avant la fin de celle-ci

On est tous un peu perdu. On ne sait parfois pas ce que l'on fout là, et ça se voit dans les matières principales. Rare sont ceux qui ont la moyenne dans celles-ci.

On ne peut plus virer d'élèves car on s'approche de l'effectif minimum pour renouveler le cursus l'année prochaine, ou un truc du genre. Les professeurs essaient de garder le peu qu'il reste: "un BTS c'est mieux que rien"...

L'examen final tranche encore sec dans le peu de monde qu'il restait.

 

Est-ce de ma faute? Oui, clairement, j'aurais pu faire beaucoup mieux.

Est-ce la faute du système scolaire? J'avais besoin d'encadrement à des moments clés et je ne les ai pas eu ou on ne me les a pas proposé. Bah ouais j'avais toujours la "moyenne", faut trop en demander non plus.

Mes parents? Ce sont vraiment de bons parents, mais ils n'ont rien compris à mon entrée au lycée, et ils ne pouvaient pas m'aider vu qu'ils ne pigeaient rien.

Edited by natijah

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'étais totalement comme toi. Le lycée c'est vraiment la merde en fait car on nous responsabilise encore plus.

Mes profs nous regardaient et nous disaient clairement soit tu suis soit tu prends la porte.

 

Bizarrement dans toute les classes où je suis passé il y a toujours un gars qui vas freiner le reste.

 

Et effectivement certains profs sont là tu ne sais pas pourquoi. Aucune motivation. Ils subissent la classe.

 

Mais de vrais élèves qui ne savent pas lire. Personnellement j'en connais pas. Peut-être parce que j'étais dans des classes avec un niveau élevé. Mais même en sixième général j'en ai pas vue.

 

C'est une réalité ? Je connais aucun jeune qui ne sait pas lire

Edited by TiGeek974

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que des membres sont profs ou dans l’éducation, j'espère qu'on aura aussi leur avis. C'est trop simple de les taper dessus uniquement.

 

EDIT: Concernant l'inutilité de certaines matières, je ne suis pas du même avis. Même si l'histoire ou d'autres matières ne rapportent pas de salaire, elles m'ont apporté une ouverture d'esprit et une culture générale que je ne regrette pas.

 

Pour les élèves avec des difficultés lire/écrire, j'en ai vu jusque la seconde. De vrais gros problèmes de lecture ça s'est arrêté en sixième/cinquième.

 

EDIT2: A un moment je bossais dans un magasin, et j'ai rencontré une prof qui était obligée de payer des livres et une imprimante pour ses gamins. Donc de leur côté la vie ne semble pas rose non plus.

Edited by natijah

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sa me sert a quoi aujourd'hui de connaître deux cent ans d'histoire

 

 

Pas deux cent ans, mais depuis la préhistoire meme avant à aujourdhui.

Pour avoir les bases de culture général, avoir des repères, comprendre notre monde, passer "dans faites chauffer la marmite" ou "avec ou sans piment." :grin:

 

C'est bien de connaitre qui c'est Cesar, Lenine, le début de la civilisation, le siecle de lumières, le commerce triangulaire, la guerre froide...

On ne te demande pas d'apprendre par cœur des dates, mais de comprendre, il faut savoir analyser les documents, les mettre en corrélation, les causes, les conséquences...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais c'est ce que tu apprends dans le cursus obligatoire.

Je trouve que tu apprends beaucoup plus aux travers des médias.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je n'ais jamais attendu après l'école pour l'éducation et la culture de mes enfants

si on aime ses enfants, pourquoi se reposer sur d'autre pour des choses que l'on peu faire

c'est de la faute de l'école si les eleves sont mauvais, la faute de l'état si il y a des délinquants

les parents n'ont a faire un peu leur boulot...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un parent illettré ou "teubé" aura du mal à apprendre à son gosse à ne pas l'être, sans passer par une aide externe (famille, école, etc.).

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui mais rien n'empeche l'un des parents d'aider le mome quand meme, ou meme de lui donner l'envie de chercher

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui ce qui revient en général à l'encourager pour bosser à l'école.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je trouve cela triste le "c'est la faute de l'école"

c'est ton enfant, pas celui de l'école ou de l'état

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les parents qui viennent gueuler les profs aussi c'est priceless.

 

Comment un gamin peut arriver en 6eme sans savoir lire ou des grosses difficultés de lecture?

 

Je complete.

 

Le prof du Cp, il voit que l'enfant ne sait pas lire, il le fait redoubler?

Et puis le prof de Ce1, le prof de Ce2, le prof de Cm1 et le prof de Cm2

 

Soit 5 personnes qui sont responsables.

Comment l'enfant peut arriver en 6eme???

Edited by Jojo

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Jojo: Classe surchargée, décision issue de la hiérarchie, parents hyper relous voire dangereux, lassitude et laxisme du système, ou sinon le prof n'avait pas envie de revoir sa gueule...  :grin:

 

Que penser des enfants qui ont l'état comme troisième parent?

Il mange grâce aux aides de l'état, il va dans une école de l'état, et il aura peut-être des petits contrats de l'état...

 

Je me souviens des diverses bourses, leur utilisation par les parents ou les élèves est très discutable. A un moment on parlait même de couper les aides aux familles qui ont des enfants difficiles... et puis plus rien.

Edited by natijah

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je savais lire et écrire en arrivant au cp. Comme ma mère avant moi et son père avant elle. Nous avons appris à lire dans la Genèse...c'est clairement pas une référence. Mais personne ne savait lire en CP, encore moins parfaitement en CE. C'est tout un travail des CP aux CM. 

 

L'école a bien évidemment une responsabilité, les instits aussi. C'est bien beau de dénigrer des parents, mais quand je vois aujourd'hui des nénettes de 22 piges responsables des CP aux CM, qui ne sont là que pour le statut et la paie... mon instit de CP avait 64ans, c'était il y a maintenant 25ans, elle a enseigné jusqu'a 77ans avec toujours autant d'investissement. de tout mon parcours scolaire, jusqu'à la L3, je n'ai jamais eu aucuns profs qui n'a ne serait-ce qu'une seule fois écarté un élève, aussi mauvais soit il. Mais d'un autre côté, j'étais toujours dans les meilleurs classes avec de bons élèves. Je ne suis donc pas objectif.

 

Différencier les cursus, généraux, technos ou pros c'est ridicule, le meilleur élève de notre promotion L3 d'Eco Gestion venait d'un CAP secrétariat. La différence et non des moindre, c'est qu'a ce niveau, lui, les bilans comptables, il les faisait les doigts dans le nez, pendant que les soi-disant grosses têtes n'avaient qu'une vague idée d'une étude de cas bâclée.

 

Il n'y a pas a tortiller du cul pour chier droit, tu es bon dans ce que tu aimes. Si on attachait plus d'importance à l'intérêt que suscite l’enseignement, on susciterait de l'intérêt. cqfd. 

 

Je rejoins JoJo sur la culture générale. Dans mon travail et ma vie de tous les jours, avoir fait des recherches personnelles sur la mécanique quantique ne me sert a rien, et pourtant. La géographie non plus...et dieu sait à quel point c'était ma matière préférée et de loin.

 

PS: si j'avais le pouvoir de revenir en arrière, je choisirais un cursus professionnel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour illettrisme, on utilise le test japd, lors des jdc, en métropole la moyenne c'est 3.5%.

2,8% à 5,8%.

Les chiffres ont tendance à baisser, donc un travail pour améliorer tout ça.

 

Dans les doms la c'est la catastrophe, ça se maintient.

 

Mayaotte: 48.90%

Guyanne: 27,90%

Martinique: 16,30%

Gaudeloupe:16;10%

Reunion: 14,40%

Edited by Jojo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mayotte*

 

Impressionnant les chiffres, tu peux indiquer la source?

Share this post


Link to post
Share on other sites

et a 15 ans des enfants qui ne vont plus a l'école tuent des petites vieilles

oui que font les parents...

Diwa7, tes parents auraient autorisé que tu ne soit pas en cours a 15 ans

de rien faire de la journée?

Edited by ZORG974

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce serait trop facile de tout mettre sur le dos de l'école . même un enfant en difficulté passe de classe en classe et si l'enseignant veut le faire redoubler par exemple, les parents s'y opposent et donc il continue . résultats t'as des gamins en 3eme qui sur une phrase de 6 mots te font 15 fautes tout en mélangeant le créole et le français . ils te font des rédactions incompréhensibles dénuées de tout sens .

les gens sont maintenant plus occupés à courir derriére la voiture sport ou la grosse barraque que de prendre le temps d'aider leur gosse . j'en vois pleins qui quand ils sortent de l'école jettent leur sac à terre et courent s'amuser dans la rue . les leçons ne sont pas faites et les parents n'ont aucune idée de ce que font leurs marmailles  et avec qui ils trainent . l'éducation commence dabord à la maison, prendre le temps de faire un peu d'écriture et de lecture à son enfant c'est pas compliqué mais faut avoir envie . un enseignant avec 30 éléves , ils s'occupera des meilleurs et pour le reste bin dieu est grand . ce n'est pas normal mais c'est le systéme . aprés j'ai toujours pensé qu'il fallait un contrôle plus strict des enseignants et de l'enseignement donné aux enfants mais ça risque de déclencher des mouvements de gréve lol .

 

quand je faisais du soutien pour les enfants en primaire, certains ne savaient pas lire au cm2 et les parents étaient bien au courant mais n'ont pas fait grand chose pour que ça s'améliore . l'école c'est bien mais l'école ne fait pas tout et l'école elle même a ses propres maux .

Edited by boromkeurgui
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est triste.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 

 

Différencier les cursus, généraux, technos ou pros c'est ridicule, le meilleur élève de notre promotion L3 d'Eco Gestion venait d'un CAP secrétariat. La différence et non des moindre, c'est qu'a ce niveau, lui, les bilans comptables, il les faisait les doigts dans le nez, pendant que les soi-disant grosses têtes n'avaient qu'une vague idée d'une étude de cas bâclée.

 

Ce serait ridicule si je comparais par exemple le bac français au championnat anglais, surestimé.

 

Tu prends les cracks, ils ne sont pas au niveau dans le bilan comptable par rapport au crack du Cap qui lui est bon dans cette matiere ou deux autres, car lui il maitrise.

Mais sur l'année ou l’année suivante, quand ce sera plus dur, les 1ers seront bons dans la matière qu'ils pèchent et surtout dans tous les autres matières,ce sera homogene, ça suivra.

 

---

 

Tiens en parlant de foot, je vais faire une analogie vachement concon, j'assume.

 

Dans la Liga, tu as les 2 gros (RM et Barca) qui écrasent tous dans leurs championnat, et vont jouer dans la cour des grands (Ldc - grande école en métropole), par contre quand ça explose en plein vol, ça fait des gros dégâts. C'est les grosses tetes.

Et tu as le 3eme (AM) un ton au-dessous mais qui s'accrochent, les rejoints et fait bonne figure.

Tu as les 2 autres qui sont bons, et jouent dans 2eme championnat européen (ici), ils font le maximum, la gagnent 2 fois de suite (Seville) et sont récompensé pour jouer en Ldc (Valence et Seville)

Tu as le ventre mou, entre la 6eme et 16eme, plus ou moins bon, irrégulier, pas trop d'ambition, d'autres à l'envie, mais c'est dur. Tu en perds une grande partie, apres la 1ere-2eme année.

Et les 3 derniers. recalés.

 

Par contre dans le championnat inférieur, les 3ers (cracks de "2eme niveau") arrivent à battre les 3 derniers du championnat supérieur facilement, et arrivent à accrocher face au ventre mou et même aux cracks de 1ere niveau.

 

Et puis tu as les bons qui ont les moyens et le niveau mais qui se croient trop beau, les clubs français, ils font le minimum, pas l'envie et se font exploser par des clubs chypriotes ou danois.

 

Je vous ai dis que c'etait bien neuneu. :grin:

.

Edited by Jojo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement tu m'as perdu quand t'as commencé à parler de ballons.

 

Un truc con aussi, juste après avoir fini mon BTS je découvre quoi, qu'un nouveau BTS est proposé avec tout ce que j'aime dedans... Par moment j'ai l'impression d'être né trop tôt.

Share this post


Link to post
Share on other sites

il est toujours plus simple que cela soit la faute des autres...

la faute des étrangers si les chauffeurs de bus se font agresser ou si la Réunion est sale

la faute des femmes si les hommes n'ont pas de travail

la faute des profs si ton fils travail mal a l'école

la faute de l'état si un mome de 15ans tue quelqu'un

il faudra quand meme peut etre assumer un jour

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


×

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.