Jump to content

Rachat SFR/Numericable : La députée de la Réunion Ericka Bareigts interpelle le Ministre de l’Economie


Recommended Posts

http://www.domtom-adsl.com/news/rachat-sfr-numericable---la-deputee-de-la-reunion-ericka-bareigts-interpelle-le-ministre-de-l-economie-id887.html

 

A la suite du rachat de SFR par Numericable et de l'audition d'Arnaud Montebourg, ministre de l'Economie, par la commission des Affaires économiques, Ericka Bareigts a interrogé ce dernier sur plusieurs points détaillées dans ce communiqué: 

A La Réunion, comme dans l'ensemble des Outre-mer, nous souffrons dans de nombreux domaines d'un déficit de concurrence. 

Mercredi 9 avril 2014 et à la suite de la procédure de rachat de SFR ouverte par Numericable, j'ai interrogé Arnaud Montebourg, ministre de l'Economie sur plusieurs points. 

Tout d'abord, le rachat de SFR par Numericable. Cette opération diminuerait l'offre d'opérateurs à La Réunion, passant de trois à deux. Il n'y aurait ainsi plus que SRR et Only d'une part, qui détiennent 67% du marché mobile, et Orange d'autre part avec 33%. Ceci est contraire à la loi de régulation économique Outre-mer dont j'étais rapporteure et adoptée au début de cette mandature. D'où la nécessité de savoir si l'Autorité de la concurrence émettra un "avis spécifique" pour La Réunion. 

J'ai également tenu à alerter le ministre sur le risque que cette opération fait peser sur nos emplois, alors même que La Réunion affiche le triste record du taux de chômage le plus élevé de France. En effet, contrairement à l'hexagone où Numericable et SFR ne sont pas en concurrence mais en synergie, à La Réunion leur fusion se traduirait vraisemblablement par des doublons dans les services et par conséquent par des licenciements. 

Enfin, j'ai interrogé le ministre sur la crainte du retard des licence 4G à La Réunion, ce qui ne ferait qu'accentuer la fracture numérique entre notre territoire et l'Hexagone. 

Sur la question de l'emploi, le ministre affirme qu'il entend "redoubler de vigilance" sur les engagements pris par Altice-Numericable pour qu'il n'y ait pas de licenciement. 

Arnaud Monterbourg a par ailleurs pris conscience de l'ampleur des difficulté soulevées pour La Réunion et m'invite à le rencontrer afin d'échanger rapidement sur ces problématiques. 

Je continuerai à porter la voix des Réunionnais et rencontrerai donc très prochainement le ministre de l'Economie. Ericka Bareigts 

- Vos avis, vos réactions sur la page Facebook de DOMTOM ADSL en cliquant ici 

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas un déficit en nombre dont la Réunion souffre, mais un déficit en activité. Les opérateurs ne jouent tout simplement pas le jeu, et se contente d'une demande soumise pour imposer leurs tarifs prohibitif .

S'il devait y avoir régulation, c'est dans la contrainte tarifaire et des services qu'elle devrait avoir lieu.

La fracture numérique est une grande réalité pour les Réunionnais et les domiens en general.

Link to comment
Share on other sites

Bien parlé tiboug ! Ici les FAI attendent qu'un commence à innover pour se lancer aussi dans la même chose !

Exemple : si outremer telecom n'était pas arrivé sur le marché dans les années 2000, alors FT aurait fait payé encore une fortune la minute vers la métropole !

 

Si l'un lance un service, les autres à tout prix se lancent aussi, chacun de son côté n'essaye plus d'innover à leurs manières !

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.