Jump to content

Équipements et usages du haut débit à la Réunion


Recommended Posts

La Délégation générale à l’Outre-Mer (DéGéOM), en partenariat avec l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (ARCEP) et le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a confié à LH2 une étude, cofinancée par l’Union Européenne, sur les équipements en communications électroniques et audiovisuels des ménages et des individus de Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et de La Réunion en 2012. 



- Équipements 

L’équipement en micro-ordinateurs semble légèrement en retrait par rapport à la métropole : deux foyers réunionnais sur trois en sont équipés (68 % contre 74,8% dans l’hexagone1 ) avec une pénétration plus importante en ordinateurs portables qu’en ordinateurs fixes. La présence d’enfants dans le ménage dope l’équipement des foyers. Le léger retard d’équipement par rapport à la métropole peut s’expliquer par des revenus globalement moindres des foyers réunionnais. Cet écart de revenus est légèrement compensé par les dispositifs d’aide à l’équipement mis en place par la Région Réunion à travers le Plan Ordinateur Portable (P.O.P.) . 
 

flag974.png salazie.png zeop_carte_couv.jpg


La quasi-totalité des foyers connectés à internet bénéficie d’une connexion haut débit : 52 % des foyers disposent d’une connexion fixe à internet et 50 % sont équipés d’une connexion haut débit, soit 22 % de moins que l’accès à internet à domicile des métropolitains. 16 % des ménages sont équipés d’ordinateurs non reliés à internet, ce qui représente environ 45 000 ménages. 

Ainsi, l’écart entre le taux des foyers métropolitains équipés d’une connexion à internet et celui des foyers réunionnais est plus important que le retard d’équipement en micro-ordinateurs. Cet écart avec la métropole peut en partie s’expliquer par les tarifs moins attractifs des offres d’accès à internet alors que dans le même temps, l’équipement informatique est aidé par les collectivités territoriales (voir plus haut). Outre le fait que la qualité et la compétitivité des offres proposées par le marché soient très en deçà de celles proposées dans l’hexagone, deux facteurs freinent la diffusion de l’accès à Internet au sein de la population réunionnaise. Le premier est lié au taux de pauvreté élevé, une partie des ménages n’ayant pas les moyens de payer un accès à internet. Le second tient à la géographie de l’île : de nombreux écarts habités, difficiles d’accès, ne sont pas encore reliés à l’ADSL. 



- Répartition du marché 

La quasi-totalité des offres d’accès à internet souscrites est constituée d’offres couplées internet / téléphone fixe ou internet / téléphone fixe / télévision (89 % du marché). Les offres dites « Triple Play » concernent environ un quart du marché. 

Avec plus du tiers du marché de l’accès à internet auprès des particuliers (36 %), devant SFR Reunion et Mediaserv Réunion qui captent chacun près d’un abonnement sur cinq (respectivement 18 % et 17 % de parts de marché),l’opérateur Orange Reunion dispose d’une part de marché similaire à celle qu’il détient dans l’hexagone sur le marché résidentiel, mais d’une avance plus confortable vis-à-vis de ses suiveurs. Environ un client sur dix (12 % et 9 %) a choisi comme fournisseur d’accès à internet, iZi et Only

- Usage 

La majorité des individus bénéficiant d’un accès à internet à domicile (64 %) se connecte quotidiennement et la quasi-totalité de ceux à qui il arrive de se connecter (85 %) déclare y passer plus d’une heure par jour, la durée moyenne de connexion atteignant 3h00. 

Plus de la moitié des individus déclare utiliser internet pour s’informer (61 %), fréquenter des réseaux sociaux (58 %), réaliser des démarches administratives (56 %) ou écouter de la musique en ligne (51 %). Les usages les plus diversifiés sont observés chez les 15-25 ans, la fréquentation des réseaux sociaux étant la pratique la plus répandue chez les 15-35 ans. La vidéo en streaming, c’est-à-dire diffusée en flux continu, ne concerne que 35 % des internautes, tandis que les achats en ligne en concernent 41 %. 

- Satisfaction 

L’opinion des consommateurs sur la qualité de service fournie par les fournisseurs d’accès à internet s’avère mitigée : si la majorité des ménages se déclare satisfaite du service client (63 %), à peine plus de la moitié en revanche est satisfaite de la vitesse (53 %) et de la qualité du débit (54 %). Cependant, l’évolution perçue du service est plutôt positive : en effet, seuls 8 % des ménages estiment que cette qualité de service s’est dégradée. 

- Coût mensuel 

Les ménages équipés d’internet dépensent en moyenne 49,2 € par mois pour l’accès à internet et la téléphonielorsqu’elle est incluse dans une offre couplée. Ceux équipés d’offres de télévision élargie par satellite (hors ADSL) dépensent en moyenne 48,5 € par mois pour leur abonnement à la télévision. 

- Bilan 

Ainsi, on observe que si la fracture numérique entre la Réunion et la métropole concerne principalement l’accès à internet qui touche proportionnellement près du quart de la population en moins à la Réunion, elle est faible sur les autres points. 

Cependant, les inégalités constatées dans l’hexagone s’avèrent pleinement d’actualité à la Réunion : sous-équipement des personnes les plus âgées et des ménages les plus modestes, meilleur accès des couches sociales et intellectuelles supérieures (cadres, individus ayant fait des études supérieures, etc.). S’agissant de la télévision,les offres de télévision élargie demeurent fortement répandues, même après le lancement de la TNT. 

- Vos avis, vos réactions sur la page Facebook de DOMTOM ADSL en cliquant ici 

 

http://www.domtom-adsl.com/news/equipements-et-usages-du-haut-debit-a-la-reunion-id821.html

 

 

Link to comment
Share on other sites

Ils ont de la chance qu'on est un grand nombre de naïfs parmi tous les bénéficiaires du haut débit. Quand on voit les offres alléchantes de débit allant jusqu'à 20Mb alors qu'en réalité, il est tout autre sauf pour ceux habitant pas trop loin du répartiteur.

 

Voilà le Top 10 des pays possédant les vitesses moyennes de connexion les plus élevées au monde (source comment çà marce.net) : 
1 Corée du Sud (14,2Mbps)
2 Japon (10,7Mbps)
3 Hong Kong (8,9Mbps)
4 Lettonie (8,7Mbps)
5 Suisse (8,4Mbps)
6 Pays Bas (8Mbps)
7 république Tchèque (7,2Mbps)
8 Danemark (6,7Mbps)
9 États-Unis (6,6Mbps)
10 Finlande (6,6Mbps)
...
34 France (4,6Mbps)

 

Et La Réunion, on aurait une moyenne de combien ???

 

Et sinon, pas de données sur mon fournisseur ZEOP ?

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.